• En fuite à la lisière du possible -8-

     

    08- Partage des eaux (suite)

     

    Une partie de l’eau qui avait coulé sur sa peau demeura sous lui et s’y immobilisa tandis que l’autre partie, ayant davantage profité de la chaleur de son corps, redevint vapeur, s’éleva puis se condensa en de beaux ensembles ronds et blanc.
    Ils formèrent un troupeau lequel s’éloigna lentement devant Tamel.

    En suivant des yeux cette procession, mêlant ordre et désordre, l’enfant s’aperçu de la présence réconfortante de montagnes élevées semées de rocailles, de bosquets d’épineux, de forêts et de pâtures.

     

     (Version du 5 septembre 2014)

      

     

     

    « En fuite à la lisière du possible -7-En fuite à la lisière du possible -9- »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :