• Archos avait écouté longuement Uddiivin.

    A présent que l’écrivain public s’était tu, un lourd silence les enveloppait tous deux.

    L’ancien n’avait rien à dire.

    Devant lui, l’homme qui venait d’évoquer longuement, avec autant de détails que sa mémoire et sa science des mots le lui avait permis s’impatienta.

    -          Alors, Archos ! Qu’en penses-tu ? Que me donnes tu comme conseil pour que l’eau accepte à nouveau d’entrer dans ma demeure ?

    -          Elle y entre Uvvidiin, elle y entre !  Mais lorsqu’elle est chez toi, l’eau semble ne plus pouvoir rester sous la forme sous laquelle tu souhaiterais qu’elle soit.

    -          Explique-toi !

    -          Tu m’as dit que l’atmosphère de la pièce où tu te trouvais semblait totalement troublée.

    -          Oui ! J’ai d’ailleurs pensée tout d’abord que c’était mon regard qui se brouillait.

    -          Mais ce n’était pas le cas !

    -          Non. Limbult, qui m’avait accompagné à l’intérieur, a vu la même chose que moi. L’air tremblait autour de nous comme autour d’une flamme.

    -          L’eau était là, elle emplissait la pièce, mais dans un état tout à fait dissocié. Chaque grain élémentaire éloigné le plus possible de tous les autres et cherchant sans cesse à satisfaire cette condition, ce désir, alors même que toutes ses frères se comportaient de manière similaire.

    -          Je n’entends rien à ce que tu me dis là !

    -          Tu m’en vois désolé !

    -          Dis-moi au moins ce qu’il faudrait faire pour que ce cauchemar s’arrête.

    -          Peut-être trouveras-tu mon conseil étrange, mais c’est le seul que je puis te donner.

    -          Dis toujours !

    -          Essaie de te faire quelques amis dans le village.

    -          Assurément voilà une recommandation singulière et qui me semble sans grand rapport avec ce qui me préoccupe …  Je vais cependant m’y appliquer du mieux possible … personne ne comprendrait que j’ignore un conseil du sage Archos.

    -          Essaie aussi d’y croire un peu, Uvviidin. Rien ne peut agir sans un minimum de foi. Pire ! Sans croyance le résultat peut s’avérer tout à fait contraire à celui escompté.

    -          Entendu, Archos ! Entendu ! Je ferai de mon mieux

    Lança Uvviidin en s’éloignant, sans apercevoir le pli d’inquitude qui barrait le front de l’ancien.

     
     

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique